Le hip hop : Au début, il y a eu le commencement

Avant tout, si vous avez ratez le début, c'est ici. Ensuite, sortez vos feuilles et crayons, quelques définitions s'imposent :

Le DJ: C'est celui qui fait la musique. Sa particularité, réside dans le fait qu'il prend des morceaux déjà existants, et les reprend à sa sauce. Pour être plus précis, il prend souvent un morceau de quelques secondes qu'il fait tourner en boucle (le sample), avec un autre disque, qui lui, tourne normalement ; et il inverse ,trouve de nouveaux samples. Ça peut paraître simple avec les ordinateurs d'aujourd'hui, mais avec deux platines, c'est une autre histoire. Les DJ, reprennent souvent des standards de la musique Funk ; le hip hop devient ludique, quand on commence à reconnaître des samples de James Brown et autres.

Le MC: À l'origine, c'est le mec qui introduisait le DJ, mais il a su évoluer pour faire partie intégrale du morceau. Le principe vient des Jamaïcains.

Le flow: C'est tout simplement le débit de parole du MC. Et vous verrez qu'il peut être très...très élevé.

Le crew: On peut traduire ça par une "bande". Les rappeurs aiment être entre potes (ou en famille), et certains peuvent faire partie de plusieurs crews.

Vous voilà équipés pour lire le reste. On baisse le pantalon au niveau des fesses, chausse sa plus belle casquette et put your hands in the air ! (enfin, juste une, l'autre sur la souris)

Au début, il y a eu le commencement

Ce tire donne envie non ?! Le jour où tout a explosé, c'est lorsque Herbie Hancock scratcha pour la première fois à la télévision américaine :

(J'ai cherché à vous mettre la version télé, celle qui a poussé beaucoup de gens à faire du rap, mais j'ai pas réussi à mettre la main dessus)
Presque tout y était : le scratch (du jamais vu à l'époque !), le breack dance, le style vestimentaire (de l'époque bien sûr...). Ne manquait finalement, que les paroles et le graf.

Pour avoir des paroles, il faut attendre GrandMaster Flash and The Furious Five avec la chanson The Message :

Vous pouvez avoir les paroles ici.

Les bases sont posées : le rap dénoncera ! Ou pas...

En France, c'est Sidney qui introduit le hip hop à la télévision, et qui essaie de le démocratiser. C'est même le premier a avoir reçu Madonna en France :

Un tronc commun, mais des branches différentes

Le rap se divisera rapidement en différents mouvements : Le style East Coast (mon préféré), le West Coast, rap alternatif, rap politique, Gangsta rap, rap jazz, hardcore rap, rap freestyle, G-Funk... n'en jetez plus, ça ira !

Je ne vais pas partir dans la différenciation entre East coast (côte Est) et West Coast (côte Ouest, ton univers imp...désolé), parce que les genres se fichent des frontières, et que, même si le rap politique a commencé à l'Est, il est aussi présent à l'Ouest, et ça marche pour tous les genres.

# Episode 1 : Peace, love, united and having fun
# Episode 2 : Le hip hop : au début, il y a eu le commencement (vous êtes ici)
# Episode 3 : Le rap engagé, voire enragé
# Episode 4 : le rap festif, positif et alternatif

diaspora*
Retour maison