Any.do : votre liste de tâches simplement

Nos smartphones nous servent de plus en plus à faire tout et n'importe quoi. Ce qui nous pousse à avoir de plus en plus de choses à faire (comme changer l'ampoule de la salle de bain, acheter du lait, envoyer un mail ou rappeler quelqu'un). On a toujours quelque chose à faire.

C'est là que Any.do nous aide, et ce, simplement.

Dans les grandes lignes

Vous avez quelque chose à faire : notez-le. Trop "dans les grandes lignes" ?! Ok. Vous avez le choix entre 4 catégories :

Dans les petites lignes

L'application se présente ainsi :

screenshot-1351793700976

Vous vous êtes trompé, et en fait vous voulez mettre "Télécharger Any.do" dans la catégorie Plus tard ?! Maintenez la pression dessus, et glissez / déposez le dans la bonne catégorie. (simple je vous dis...)

Même si cette application est simple, elle n'est pas simpliste. Vous avez la possibilité d'affiner les paramètres des tâches :

screenshot-1351793888524

Vous avez la possibilité :

Et bien sûr, éditer ou supprimer la tâche (qu'on appelle "l'effet Ariel ou Omo").

screenshot-1351793926348screenshot-1351793926348screenshot-1351793926348

Les petits plus

Any.do peut être aussi affiché en permanence sur le bureau sous la forme d'un widget, vous rappelant les tâches à faire. Une fois accomplie, il vous suffit d'appuyer sur la tâche et ok pour la faire disparaître (magie).

L'autre gros plus se situe au niveau des appels que vous recevez. Les appels que vous manquez pour être plus précis.Any.do vous demandera alors si :

Le dernier petit plus est une citation des développeurs de l'application :

Nous vous demandons la permission pour accéder à vos données personnelles et voir vos contacts. Nous vous demandons cela pour vous permettre de collaborer avec vos amis. Pour en savoir plus sur nos demandes de permissions consultez notre page FAQ

Dans ce monde où les applications demandent toujours plus de permission totalement inutiles, Any.do a au moins le mérite de vous expliquer pourquoi. C'est peut-être pas grand chose, mais ça fait plaisir comme on dit.

diaspora*
Retour maison